À Paris, Ghizlane Sahli brode la condition féminine

ELSF 002 - 70 x 100cm

Share

Prolongeant le projet initié lors de sa résidence à la Cité des Arts de Paris en 2020, l’exposition « Et la Sève fut…(28×4) » de Ghizlane Sahli célèbre la Femme à travers des œuvres aussi intrigantes qu’éloquentes.

La femme et son corps, son intimité, ses combats sont au coeur de l’oeuvre de Ghizlane Sahli. Dans la série 28×4, l’artiste sonde son propre corps mais aussi le récit des femmes rencontrées lors de ses résidences à Ouagadougou, Dakar et Porto Novo. Dans la prolifération des papiers brodés, la répétition des vulves s’articule tel un mantra visuel, libérant la parole et le geste.

La prégnance du rouge renvoie aussi bien au cycle menstruel qu’aux cérémonies rituelles et à l’universalité corporelle qui trouve sa continuité dans les œuvres les plus récentes de Ghizlane Sahli. La couleur y devient signe de spiritualité et de transcendance à travers des figures féminines abstraites, s’épanouissant sur la toile en engendrant des cellules prolifiques, ses fameuses alvéoles.

Hannah Hartz

« Et la Sève fut…(28×4). » Du 20 octobre au 20 novembre 2023 à la Galerie Christophe Person (Paris).

ELSF 001 - 70 x 100cm
ELSF 001 - 70 x 100cm
ELSF 002 - 70 x 100cm
ELSF 002 - 70 x 100cm
ELSF 003 - 70 x 100cm
ELSF 003 - 70 x 100cm