Les tatouages berbères revisités à Dar Bellarj

© Marouane Bahrar

Share

Ce n'est un secret pour personne, le tatouage berbère est une institution au Maghreb. Appliqué sur les mains ou le visage, il a longtemps été le marqueur d'appartenance à la tribu. C'est pour revisiter ce véritable patrimoine que la fondation Dar Bellarj a invité cinq artistes contemporains en résidence. Dans son installation « Les poteries savantes », Maha Mouidine grave ainsi un ensemble de jarres de symboles berbères mystérieux. Plus loin, le photographe Noureddine Tilsaghani met en miroir les portraits de femmes amazighs avec les motifs de tapis inspirés des tatouages tribaux inscrits dans leur chair. On y retrouve également les très beaux clichés de Jean Besancenot (1902-1992), prêtés par la Fondation Majorelle.

« Femme gravée », exposition collective, Dar Bellarj, médina, jusq’au 31 octobre 2018.

Dossier "à voir pendant la 1-54 Marrakech" à retrouver dans Diptyk Magazine numéro 42.