Taper pour chercher

À Tanger, le bestiaire faussement candide de Ouazzani

Partager

Des animaux qui crient famine, des arbres rabougris, d’étranges créatures faméliques : l’univers de Ouazzani n’a jamais été autant marqué par l’inquiétude et l’angoisse d’une nature en proie à toutes sortes de déséquilibres. Loin de l’aspect ludique auquel on cantonne bien souvent son travail, la dernière exposition de l’artiste, « S.O.S…. Mayday », renoue avec des dessins épurés et des peintures sculpturales qui donnent toujours l’impression de tenir sur un fil. L’ingéniosité reste de mise, notamment dans cette faculté de créer des structures mobiles rappelant les manèges de l’enfance. Le vernissage sera précédé le 15 décembre d’une performance inédite de l’artiste au Riad Sultan de Tanger, où il reviendra en darija sur son parcours.

La rédaction

Abdelkrim Ouazzani, « S.O.S…. Mayday », Kent Gallery, Tanger, du 16 décembre 2023 au 16 janvier 2024.

Abdelkrim Ouazzani, Sans titre, 2023, acrylique sur papier, 76 x 56 cm. Courtesy de l’artiste et Kent Gallery.
Tags:

Laisser un commentaire

Your email address will not be published. Required fields are marked *

x
seisme maroc

La rédaction de diptyk se joint aux nombreuses voix endolories pour présenter toutes ses condoléances aux familles des victimes du séisme qui a frappé notre pays.

Nos pensées les accompagnent dans cette terrible épreuve.

Comme tout geste compte, voici une sélection d'associations ou d'initiatives auxquelles vous pouvez apporter votre soutien :