Taper pour chercher

[Actu] Au Burkina Faso, la sculpture se fête

Partager
La Biennale internationale de la sculpture de Ouagadougou (BISO) rempile. Objectif ? Renforcer le soutien et la visibilité des artistes sculpteurs africains émergents et confirmés. Intitulée « L’aventure ambiguë » en référence au roman de Cheikh Hamidou Kane, cette seconde édition invite à « sonder toute la complexité des  identités d’Afrique ». Parmi les artistes sélectionnés, on retrouve Mehryl Levisse, connu pour ses performances textiles, le Franco- marocain Mehdi-Georges Lahlou ou encore la Sud-Africaine Turiya Magadlela, qui imagine des compositions abstraites à partir de bas en nylon découpés.

BISO, Institut français de Ouagadougou, du 8 octobre au 6 novembre 2021.

Tags:

Vous pouvez aimer aussi

Laisser un commentaire

Your email address will not be published. Required fields are marked *

Retrouvez-nous sur Instagram
@diptykmagazine
Instagram n'a pas retourné le status 200.