Taper pour chercher

Ilias Selfati ouvre un nouvel espace d’art à Tanger

Partager

C’est en souvenir de La Maison jaune de Van Gogh, tableau représentant son atelier, que l’artiste Ilias Selfati vient d’inaugurer un nouvel espace d’art à Tanger. Casa Amarilla Estudio fait pour l’heure office d’Open studio et accueille l’exposition « Dreaming in a wonderful forest » présentée en janvier dernier à la galerie Mohamed Drissi. Mais le peintre voit plus loin et envisage différentes collaborations avec les artistes, notamment espagnols et marocains, constituant sa famille de cœur. Javier Lozano, Mohamed El Baz, Gonzalo Mayoral, Amina Benbouchta ou Saïd Afifi se verront proposer de créer l’œuvre du mois, rendez vous que Selfati entend bien ritualiser. « L’idée, explique-t-il, est de donner un point de vue sur la situation de l’art contemporain qui puisse s’adapter aux conditions qui sont les nôtres au Maroc ». D’ores et déjà, le fondateur de cet espace alternatif, qui deviendra à terme un lieu de résidence artistique, constitue autour de lui une petite équipe composée de Yasmine Hurel Durner et du curateur Achraf Remok qui sera chargé des relations avec la presse.

Si Van Gogh rêvait de regrouper autour de son atelier les artistes du sud de la Méditerranée, il est fort à parier que Selfati ambitionne aussi de profiter du dynamisme qui s’empare depuis quelques mois de sa ville pour multiplier les synergies. Avec l’avènement de la ligne grande vitesse et l’inauguration de deux nouveaux musées (la Villa Harris et l’espace d’art contemporain jouxtant le Musée de la Kasbah), Tanger redore son blason international et se pose en concurrente directe de Casa ou de Marrakech.

Olivier Rachet

Casa Amarilla Estudio, 9 rue Antaki, Tanger
Tags:

Laisser un commentaire

Your email address will not be published. Required fields are marked *

Retrouvez-nous sur Instagram
@diptykmagazine