Taper pour chercher

Biennale de Dakar : quatre moments attendus

Partager

Du 19 mai au 22 juin, Dak’art réunira 59 artistes autour du thème « Ĩ’Ndaffa# » (Forger), décliné au sein de l’exposition principale par le commissaire El Hadji Malick Ndiaye. Diptyk y sera. Avant-goût de ce grand événement dont nous ferons le récit dans le prochain numéro.

Façade de l’ancien palais de Justice. © Cosime Excellence, Courtesy Biennale de Dakar.

Une exposition internationale paritaire

Placée sous le signe de « Ĩ’Ndaffa », mot sérère qui signifie « forger », la 14e édition de la Biennale trace les contours d’un nouveau monde pensé de façon collective. Une fois de plus, c’est le mythique ancien palais de Justice de Dakar qui abritera l’exposition principale réunissant 59 artistes, avec une parité femme-homme accidentelle mais bien réelle, heureux présage ! Côté « In », la Chine et la Côte d’Ivoire ont été invitées à installer leur pavillon à côté de celui du Sénégal, au Musée des civilisations noires. Et les curateurs invités à penser une exposition sur un thème libre sont cette année des femmes : Lou Mo (Canada), Greer Odile Valley (Afrique du Sud), Syham Weigant (Maroc) et Nana Oforiatta Ayim (Ghana) investiront ainsi les espaces du Musée Théodore-Monod.

© Bodo Korsig

Un nouveau musée

Le « Off » de la biennale 2022 innove en s’exportant. La diaspora africaine peut désormais bénéficier du label « Dak’Art Off » pour exposer en dehors du Sénégal. Autre fait notable de cette édition, le premier musée sous-marin d’Afrique de l’Ouest, Oceanium, recevra des artistes comme Fabrice Monteiro, Bodo Korsig et Antoine Bertin pour plonger dans les réalités du désert aquatique. Il y sera question de l’urgence de préserver les écosystèmes marins et de réduire les effets du réchauffement climatique en mettant l’humain au centre.

Soly Cissé mis à l’honneur

Grande star de la création en Afrique de l’Ouest, Soly Cissé est assurément le peintre sénégalais le plus en vue sur la scène internationale. Il se voit offrir une exposition individuelle autour du thème de la légende, pensée par le commissaire Massamba Mbaye et mise en espace à la Galerie nationale. L’occasion de redécouvrir cette peinture qui revisite les grands classiques de l’histoire de l’art par une réappropriation fantastique, tout en nous renvoyant à nos réalités.

La résidence “Black Rock” de Kehinde Wiley se dévoile

Créée par l’artiste américain Kehinde Wiley pour soutenir la création africaine, la résidence Black Rock a déjà reçu près de 40 artistes depuis 2019, sélectionnés par un jury annuel composé entre autres de Swizz Beat, Naomi Campbell, Sir David Adjaye, Amoafo Boafo ou Mickalene Thomas. La restitution de leurs travaux fera l’objet d’un projet spécial du « In » de la Biennale de Dakar 2022. Animations et performances s’enchaîneront à la Maison de la Culture Douta Seck de Dakar.

Oumy Diaw

Tags:

Vous pouvez aimer aussi

Laisser un commentaire

Your email address will not be published. Required fields are marked *

Retrouvez-nous sur Instagram
@diptykmagazine