Taper pour chercher

[Books] Vues du Maroc juif, le livre d’une promesse

Partager

Vues du Maroc juif entremêle archives et recherches d’artistes autour de cette communauté qui, en un siècle, a quasiment disparu du Royaume. 

Un livre qui naît d’une blessure et résonne comme une promesse. Vues du Maroc juif : formes, lieux, récits, sous la direction de Nadia Sabri, revisite la mémoire occultée des Juifs marocains dont la plupart vit aujourd’hui en exil. « Le pays est devenu orphelin de ses Juifs », affirme ainsi Vanessa Paloma El Baz, l’une des contributrices du livre, qui nous rappelle qu’en moins d’un siècle cette communauté est passée de 250 000 à 2000 personnes environ. Dans sa préface, Abdou Filali-Ansary parle de son côté d’une « grande séparation », d’une « situation où l’altérité n’est plus sentie et gérée au quotidien mais se présente comme une extériorité hostile, menaçante et impossible à comprendre ».

©Mustapha Akrim

Conçu dans la lignée de la plateforme Exils, paradigme fertile fondée en 2015 et de l’exposition Exils présentée en 2017 au Musée du Judaïsme Marocain de Casablanca, l’ouvrage entremêle récits mémoriels et expériences artistiques dans une approche des plus sensibles. « Je ne veux ni documenter, ni archiver, explique ainsi l’artiste Ulrike Weiss, je veux provoquer des sensations ». 

©Josep

En revisitant les lieux oubliés et les objets emblématiques de la culture juive, les artistes accomplissent un travail de mémoire salutaire et offrent, selon les mots de Nadia Sabri, « la possibilité de nous réinventer ». Des objets de l’exil moulés dans le béton de Mustapha Akrim aux photographies de Myriam Tangi qui s’intéresse dans sa série Mehitza, ce que femme voit aux lieux de séparation entre hommes et femmes dans les synagogues, chacun apporte sa pierre à l’édifice d’une histoire qui ne demande qu’à être redécouverte et racontée. D’une conception graphique originale faisant alterner à travers différents cahiers images d’archives, récits autobiographiques et interventions artistiques, l’ouvrage rassemble des expériences différentes marquées par la séparation ou la distance. Une douce promesse.

Olivier Rachet

Vues du Maroc juif : formes, lieux, récits, sous la direction de Nadia Sabri, éditions Le Fennec
Œuvre en couverture : ©Ulrike-Weiss
Tags:

Vous pouvez aimer aussi

Laisser un commentaire

Your email address will not be published. Required fields are marked *

Retrouvez-nous sur Instagram
@diptykmagazine
Instagram n'a pas retourné le status 200.