Taper pour chercher

Daret, une résidence d’artistes d’un genre nouveau

Partager

En créant la Résidence d’artistes et de recherche Daret, l’artiste Ymane Fakhir, soutenue par de nombreux mécènes, entend pallier le manque d’infrastructures de ce type au Maroc. Un projet novateur.

Sans doute la précarisation galopante des artistes, touchés de plein fouet par la pandémie de Covid-19, a-t elle accéléré le projet qui tenait à cœur depuis longtemps à Ymane Fakhir : celui de créer une Résidence d’artistes et de recherche itinérante afin de combler un manque flagrant. Son modèle de départ est celui des tontines africaines (Daret) qui mettent en commun leurs économies afin de créer une épargne solidaire sans intérêt. « Ma mère déjà faisait ça, se souvient Ymane Fakhir. Chaque femme d’un groupe mettait en commun ses économies et la somme était remise à celle qui en avait le plus besoin. » Secondée pour cette première édition par Amina Benbouchta, marraine et mécène de l’évènement, Ymane Fakhir a convié les artistes Soukaina Joual et Khadija El Abyad à collaborer à ce projet inédit. Une opportunité pour toutes deux de cohabiter dans un espace faisant office aussi d’atelier.

©timothée Collignon

Pour la créatrice du concept, ce projet auquel peut contribuer tout un chacun est amené à se développer en fonction des opportunités et des besoins. « La résidence aura lieu, explique-t-elle, là où se trouveront nos partenaires, où les loyers seront économiques. » À l’issue de ces 15 premiers mois de résidence, ayant donné lieu lundi 20 juin à une Journée Portes Ouvertes dans le quartier des Orangers de Rabat, une exposition est en cours de préparation sous l’égide de la curatrice Flora Fettah. « Dans le futur, poursuit Ymane Fakhir dont le travail tourne toujours autour des questions de mémoire et de transmission, on peut imaginer des partenariats avec l’État qui pourrait louer des friches ou allouer des espaces à loyers modérés », en accord avec l’origine même du mot « Daret » impliquant l’idée d’alternance et suggérant l’idée de logement (Dar). Un projet innovant, répondant à une situation d’urgence et exemplaire pour l’esprit de solidarité qui l’anime.

Olivier Rachet

Laisser un commentaire

Your email address will not be published. Required fields are marked *

Retrouvez-nous sur Instagram
@diptykmagazine