Taper pour chercher

« Gâta Bantu », les corps vulnérables selon Yvanovitch Mbaya

Partager

Le peintre congolais Yvanovitch Mbaya prend possession du nouveau local L’Blassa Art Space, en plein coeur de Guéliz. Délaissant quelque peu ses dessins de silhouettes rehaussés d’un mélange d’encre de Chine et de café, devenus sa marque de fabrique, l’artiste explore dans l’exposition « Gâta Bantu » de plus grands formats dans lesquels différents états du corps sont retranscrits, de la transe extatique à l’épuisement physique. Portraits de groupe ou singuliers alternent dans un accrochage séduisant. N’hésitant pas à utiliser des textiles recyclés, le peintre rend enfin un hommage appuyé à ses ancêtres. La scénographie épurée se conclut sur une vidéo dans laquelle Yvanovitch Mbaya laisse libre cours à ses talents multiples de danseur-chorégraphe.

Olivier Rachet

Yvanovitch Mbaya, « Gâta Bantu », L’Blassa Art Space, Marrakech, jusqu’au 31 mars 2023.
Vue d'exposition - © Yvanovitch Mbaya
© Yvanovitch Mbaya
Tags:

Vous pouvez aimer aussi

Laisser un commentaire

Your email address will not be published. Required fields are marked *

newsletter cover x
Your subscription could not be saved. Please try again.
Merci pour votre abonnement à notre newsletter !
Abonnez-vous à notre newsletter hebdomadaire
Je suis déjà abonné