Taper pour chercher

Tags:

L’amour dans tous ses états à l’IMA

Partager

L’IMA se pare d’un tendre étendard en donnant la voix aux identités LGBTQIA+. Abordant un sujet délicat mais crucial pour les libertés individuelles, l’exposition « Habibi, les révolutions de l’amour » sensibilise à la situation de ces communautés largement discriminées dans le monde arabe. Elle valorise surtout leur énorme potentiel créatif. Avec l’éclairage de Khalid Abdel Hadi, co-commissaire et directeur éditorial du magazine queer My.Kali, on y retrouve le poète et vidéaste Tarek Lakhrissi, les peintures critiques d’Alireza Shojaian mais aussi les divas drag néo-persanes de Chaza Charafeddine ou les planches sensibles du BDiste Joseph Kai, qui s’interroge encore : « Je me demande comment auraient été nos corps et nos sentiments sans la menace et la peur. »

Marie Moignard

Habibi, les révolutions de l’amour », Institut du monde arabe, Paris, jusqu’au 19 février 2023
Chaza Charafeddine, L’Ange Gardien II, série Divine comédie, 2010, tirage moderne, 150 x 100 cm. © Chaza Charafeddine
Alireza Shojaian, Sous le ciel de Shiraz, Arthur, 2022, toile, peinture acrylique et crayon de couleur sur bois, 80 x 60 cm. Collection de l’artiste © Alireza Shojaian
Tags:

Vous pouvez aimer aussi

Laisser un commentaire

Your email address will not be published. Required fields are marked *

Retrouvez-nous sur Instagram
@diptykmagazine