Taper pour chercher

[Livre] L’érotisme flamboyant de Ghada Amer

Partager

Parcours singulier que celui de Ghada Amer, à laquelle Susan Thompson consacre une monographie abondamment illustrée. Née au Caire en 1963, elle intègre très tôt un monde de l’art essentiellement masculin, subissant une exclusion fondatrice. L’un de ses professeurs à la Villa d’Arçon de Nice refuse ainsi qu’elle suive la formation technique de peintre, en tant que femme. Animée par un sentiment de révolte, elle met alors en place différentes stratégies pour infiltrer le monde de la peinture par d’autres moyens. Qu’il s’agisse de broderies, de jardinage, de sculptures métalliques ou de céramiques, Susan Thompson montre comment Ghada Amer s’empare de différentes techniques pour laisser advenir des silhouettes de femmes à l’érotisme flamboyant. Son iconographie de corps jouissant « frise l’orgiaque ». Mais il s’agit aussi pour elle de subvertir sans cesse « les techniques mises en place par les maîtres de l’abstraction au XXe : les coups de pinceau expressifs, le dripping, le monochrome et la grille ». Le livre retrace l’engagement corps et âme d’une artiste qui ne rechigne pas à collaborer avec d’autres, comme son ami Reza Farkhondeh, avec lequel elle accomplit sans doute cet idéal d’égalité absolue entre les sexes auquel elle aspire.

Olivier Rachet

Susan Thompson, Ghada Amer, éditions Skira, 208 p., 500 DH
Ghada Amer, Coulures colorées, 2000, acrylique, broderie et gel médium sur toile, 182,88 x 182,88 cm. Tel Aviv Museum
Ghada Amer, My Nympheas #2, 2018, broderie et gel médium sur toile, 162,6 x 182,9 cm. Collection de l’artiste
Tags:

Vous pouvez aimer aussi

Laisser un commentaire

Your email address will not be published. Required fields are marked *

Retrouvez-nous sur Instagram
@diptykmagazine
Instagram a retourné des données invalides.