Taper pour chercher

Prête-moi Ton Rêve, une caravane artistique inaugurée en juin à Casablanca

Partager
L’exposition itinérante panafricaine Prête-moi ton rêve sera inaugurée le 18 juin à la Maison de l’Union (ex-Résidence générale), dans la médina de Casablanca.
Le projet est titanesque, on le sait. Il y a quelques mois, la toute nouvelle Fondation pour le développement de la culture contemporaine africaine (FDCCA), présidée par le prince Moulay Ismaïl, annonçait cette exposition qui réunit une trentaine d’artistes dont El Anatsui, William Kentridge, Abdoulaye Konaté ou Jane Alexander. Quinze nationalités seront représentées, une centaine d’oeuvres exposées.
Jems Koko Bi en résidence à Casablanca pour Prête-moi Ton Rêve, août 2018

“Déconstruire les a priori sur l’Afrique, ceux qui affirment qu’il n’y a ni lieux ni moyens logistiques pour une telle exposition sur le continent, c’est le défi de ce projet”, note Yacouba Konaté. Le directeur du Marché des arts du spectacle d’Abidjan (MASA) en assure le commissariat général aux cotés de Brahim Alaoui, commissaire artistique.

“Les problèmes que nous essayons de résoudre avec cette exposition sont multiples, analyse Yacouba Konaté. Mais l’un des plus importants, me semble-t-il, concerne ce que j’appellerais “l’Afrique fantôme”. Il y a de grandes expositions de cet art à travers le monde mais nous ne les voyons jamais. Il suffit de penser aux Magiciens de la terre souvent présentée comme le point de départ de l’art contemporain africain. Combien de personnes en Côte d’Ivoire par exemple ont ne serait-ce que vu le catalogue de l’exposition ? Les Magiciens de la terre est une référence fantôme car elle n’a jamais été montrée en Afrique. Il nous faut créer des mémoires complémentaires. Prête-moi ton rêve a l’ambition d’y contribuer”.
Soly Cissé en résidence à Casablanca - août 2018

Une caravane continentale

Depuis l’été, plusieurs plasticiens comme Barthélémy Toguo, Siriki Ky, Soly Cissé ou plus récemment Yazid Oulab et Freddy Tsimba ont été accueillis en résidence à Casablanca.
Après son inauguration dans la ville blanche, l’exposition principale fera escale à Dakar (Sénégal), Abidjan (Côte d’Ivoire), Lagos (Nigéria), Addis-Abeba (Éthiopie) et à Cape Town (Afrique du Sud), avant la clôture à Marrakech en 2020.
A chaque étape, une carte blanche est confiée à un jeune curateur local. Au Maroc, la critique d’art Syham Weigant fera dialoguer Hicham Berrada, M’barek Bouhchichi, Mohamed El baz et Yassine Balbzioui autour d’une proposition “Parlez-moi d’amour”.
Vitshois Mwilambwe Bondo en résidence à Casablanca - août 2018
Egalement au programme, des talks (19 et 20 juin au Sofitel), une exposition hommage à la figure tutélaire du modernisme marocain Farid Belkahia (19 juin à l’espace Artorium), une exposition des photos réalisées par les jeunes de la Médina sous la houlette du photographe Touhami Ennadre et une “Nuit des galeries” qui fédérera l’ensemble des enseignes de la ville (20 juin).
Prête-moi ton rêve, inauguration les 18, 19 et 20 juin – divers lieux dans la ville; Jusqu’au 31 juillet.

Laisser un commentaire

Your email address will not be published. Required fields are marked *

Retrouvez-nous sur Instagram
@diptykmagazine
Instagram n'a pas retourné le status 200.