Taper pour chercher

Toutes les facettes de Mohamed Melehi au MACAAL

Partager

Après une première édition à Londres au printemps dernier, l’exposition New Waves fait escale au MACAAL et met en perspective l’influence de Mohamed Melehi et de l’École de Casablanca dans et hors du Maroc. 

L’année 2019 est assurément celle de Mohamed Melehi. Après la galerie londonienne The Mosaic Room et L’espace Expressions CDG (Rabat), c’est au tour du MACAAL de rendre hommage à cette figure de la modernité marocaine.  À travers une scénographie inspirée des couleurs, lignes et « vagues » de Melehi, New Waves explore les multiples facettes de cet artiste cosmopolite: de ses expérimentations géométriques à la révolution culturelle opérée avec l’École de Casablanca mais aussi son travail de photographe, éditeur, designer, affichiste et muraliste qui a contribué à façonner l’esthétique des réseaux artistiques postcoloniaux et panarabes.

Mur Melehi graphiste, exposition à Londres en 2019. Courtesy The Mosaic Rooms, A.M. Qattan Foundation

Le parcours imaginée par Morad Montazami retrace les trois grandes périodes du peintre, depuis ses premiers pas à Rome dans les années 1950 où il devient l’un des premiers artistes du continent africain à exposer dans les galeries d’avant-garde comme la Galleria Trastevere aux séjours à New York qui façonneront profondément son langage pictural, sans oublier son retour à Casablanca où il initiera avec Farid Belkahia, Mohammed Chabâa, Bert Flint et Toni Maraini un tournant dans les arts du Maroc post-indépendance. À découvrir à partir du 21 septembre.

New Waves, Mohamed Melehi et les archives de « l’École de Casa », du 21 septembre 2019 au 5 janvier 2020, MACAAL 

Tags:
Article précédent

Vous pouvez aimer aussi

Laisser un commentaire

Your email address will not be published. Required fields are marked *

Retrouvez-nous sur Instagram
@diptykmagazine
Instagram n'a pas retourné le status 200.