Taper pour chercher

[Work In Progress] Histoires d’eau à Marrakech

Partager

Pour sa résidence d’artiste à Marrakech, le photographe Olivier Monge s’est intéressé au motif de l’eau et à son invisibilité.

« J’imaginais de manière fantasmagorique de l’eau présente partout », reconnaît Olivier Monge à l’évocation de sa résidence débutée à Jardin Rouge en septembre 2019. La ville connue pour sa palmeraie et la luxuriance de ses jardins a pourtant frappé d’invisibilité cet élément aquatique. C’est en visitant le Musée de l’eau que le photographe, dont le travail interroge souvent les enjeux des territoires, a l’intuition que l’eau se situe désormais « dans les limbes du patrimoine ». L’eau, ajoute-t-il « n’est pas entrée dans la conscience collective. Les khettaras sont introuvables et la plupart du temps délabrées ».

Palmier - ©Olivier Monge

L’idée, développée dans l’exposition “Water, Please”, est de photographier khettaras, oueds ou palmiers, en s’arc-boutant sur son imaginaire. Les prises de vue optent pour d’importantes variations d’échelle pouvant donner l’impression de vues satellitaires ou aériennes. Les piles du pont de Tensift, par exemple, entièrement photographiées à la lumière naturelle, s’apparentent, grâce notamment au noir et blanc, à « des statues à l’aspect hiératique ».

Pour la série consacrée aux palmiers, le photographe choisit un principe de superposition de différents formats qu’il éclaire à l’aide de flashs. Les arbres millénaires ressemblent alors « à des squelettes ou des crânes », voire à « des costumes traditionnels ».

Oued - ©Olivier Monge

L’approche fictionnelle revendiquée par Olivier Monge n’est pas sans faire écho à une certaine forme d’abstraction ; celle dont parlait le peintre Paul Klee en affirmant que « l’art ne reproduit pas le visible, il rend visible. » Pour l’heure, le photographe prépare une prochaine série consacrée aux barrages situés sur les hauteurs de Marrakech. La ville ocre a encore de nombreuses histoires d’eau à raconter…

Olivier Rachet

Exposition “Water, Please”, Résidence d’artiste Jardin Rouge, Marrakech, à partir du 7 décembre 2020.
Khettara - ©Olivier Monge
Brise lame - ©Olivier Monge
Eau - ©Olivier Monge
Tags:

Vous pouvez aimer aussi

Laisser un commentaire

Your email address will not be published. Required fields are marked *

Retrouvez-nous sur Instagram
@diptykmagazine
Instagram n'a pas retourné le status 200.