Taper pour chercher

[Work In Progress] Yacout Kabbaj et la défaillance des images

Partager

Incarnant cette nouvelle génération de plasticiens qui interrogent l’impact visuel des nouvelles technologies, Yacout Kabbaj explore les potentialités picturales du glitch. Une “esthétique du bug” maîtrisée avec virtuosité.

Que le numérique bouscule aujourd’hui la peinture, rien de moins sûr. Il se pourrait que ce soit l’inverse comme en témoigne l’œuvre toujours en gestation de Yacout Kabbaj. S’inscrivant dans l’émergence d’une New Aesthetic qui se définit par l’irruption des codes visuels du digital dans les recherches plastiques d’artistes biberonnés à l’Internet, Yacout Kabbaj revendique son attrait pour les nouvelles technologies qui remettent, selon elle, en cause les esthétiques dominantes : « La notion de beau a été remise en question, de même que le traitement des couleurs ». Aussi s’est-elle fixée comme horizon celui de « représenter en peinture les différents glitches possibles ».

©Yacout Kabbaj

Le glitch auquel s’attache la plasticienne est cette défaillance technique de l’image numérique arrivant comme à saturation ou dysfonctionnant, comme si la possibilité même de disparaître était inscrite au cœur même du processus informatique. Là où les techniques dites analogiques privilégient l’empreinte ou la trace, par essence indéfectible. Il en résulte chez Yacout Kabbaj des paysages abstraits volcaniques ou lunaires, selon le chromatisme utilisé ; des envolées lyriques de couleurs où la gestualité est reine.

Yacout Kabbaj, Software Bug 8, Peinture sur aluminium 120 x 150 cm. ©Yacout Kabbaj

D’une grande discrétion sur les techniques qui sont les siennes – excepté peut-être qu’elle peint sur un support aluminium –  Yacout Kabbaj reconnaît cependant la part de hasard sur laquelle repose son approche : « Rien ne correspond à ce que j’avais planifié. Dans mon travail, vous ne voyez que des résidus d’images ; rien d’autre. » Des résidus d’un monde dont les images ne sont pas près de disparaître.

Olivier Rachet

Yacout Kabbaj, The firmware, peinture sur aluminium, 110 x 130cm. ©Yacout Kabbaj
©Yacout Kabbaj
Tags:

Laisser un commentaire

Your email address will not be published. Required fields are marked *

Retrouvez-nous sur Instagram
@diptykmagazine
Instagram n'a pas retourné le status 200.