Taper pour chercher

Meryem Wakrim

Partager

MERIEM WAKRIM est étudiante à l’École supérieure des arts visuels de Marrakech, filière image. Elle explore avec une même curiosité les territoires du dessin et du numérique pour mieux interroger les notions de genre et de féminité.

« Je commence toujours par esquisser des croquis qui peuvent donner l’impression d’être plus ou moins bâclés. Je photographie ou je scanne par la suite ces dessins assemblés dans des carnets afin de pouvoir les retravailler numériquement. Le temps passé devant mon écran ou ma tablette me permet alors de les colorier numériquement et d’ajouter des textures de photos ou de simples glyphes peints. Je rêve de fusionner les deux supports de telle sorte qu’on ne puisse plus discerner s’il s’agit de numérique ou de papier. Mais finalement la frontalité initiale du croquis l’emporte toujours. Mes études de cinéma orientent sans aucun doute mon approche, qui peut rappeler un travail de post-production. J’ai toujours aimé pratiquer l’étalonnage, rééquilibrer les couleurs ou les naturaliser. Cette démarche consistant à égaliser deux supports que tout oppose en apparence rejoint les préoccupations féministes qui sont les miennes. La notion de point de vue m’a ainsi permis de réfléchir à la question de la représentation des femmes. Le choix d’un cadrage ou d’un éclairage suffit bien souvent à objectiver l’image qu’on en donne, quand on ne les réduit pas à leur simple apparence. Mon idée serait plutôt de faire bouger les frontières et de conquérir toujours plus de liberté ! »

 

Laisser un commentaire

Your email address will not be published. Required fields are marked *

Retrouvez-nous sur Instagram
@diptykmagazine