Taper pour chercher

À Casablanca, la modernité de Hamidi en question

Partager

L’exposition « Absolument moderne » de Mohamed Hamidi offre un aperçu réjouissant de 60 ans de création.

Pour la plupart issues de collections particulières, les œuvres de Hamidi présentées à la Galerie 38 permettent d’embrasser la singularité d’un parcours. Faisant fi de toute approche chronologique, l’exposition « Absolument moderne » réussit à faire dialoguer les premières huiles sur toile des années 1960 avec des acryliques sur carton ou panneau des années 1980 jusqu’à des œuvres plus récentes. Le plaisir que prend le peintre à créer des formes aussi bien symboliques que figuratives en sort ainsi renforcé. On mesure combien la dimension érotique de ce travail revêt d’ailleurs, à travers le motif de l’oiseau, une dimension beaucoup plus cosmique que transgressive.

Mohamed Hamidi, Sans titre, 1961, Huile sur toile 72,50 x 60 cm.

Influences cosmopolites

Le titre même de l’exposition nous invite à réfléchir à la modernité plastique d’un langage pictural forgé au contact de l’École de Casablanca où Hamidi enseigne de 1967 à 1975, mais fortement imprégné d’influences cosmopolites. De somptueuses œuvres abstraites réalisées dans les années 2000, où dans de subtils jeux de perspective se télescopent des pans entiers de couleurs, rappellent l’importance de la fresque murale à laquelle le peintre fut initié lors de ses études aux Beaux-Arts de Paris. Ces compositions architecturales dont l’une est discrètement surmontée d’une coupole restent sans doute les pièces maîtresses de l’exposition.

Moins représentés, les travaux dans lesquels Hamidi témoigne de son intérêt pour la sculpture africaine permettent néanmoins de réévaluer ce que la modernité plastique du groupe de Casablanca doit aussi à la redécouverte de son ancrage dans une territorialité que l’on ne peut réduire à celle d’un pays, tant l’histoire de l’art demeure ce que nous avons en partage de plus précieux, sans doute.

Olivier Rachet

Exposition « Absolument moderne » de Mohamed Hamidi, La Galerie 38, Casablanca, jusqu’au 20 janvier 2024
Mohamed Hamidi , Sans titre, 1965, Huile sur toile de jute , 80 x 80 cm
Mohamed Hamidi, Sans titre, 2023, Acrylique sur toile, 200 x 200 cm
Mohamed Hamidi , Sans titre, 2010, Acrylique sur toile, 100 x 80 cm
Tags:

Laisser un commentaire

Your email address will not be published. Required fields are marked *

x
seisme maroc

La rédaction de diptyk se joint aux nombreuses voix endolories pour présenter toutes ses condoléances aux familles des victimes du séisme qui a frappé notre pays.

Nos pensées les accompagnent dans cette terrible épreuve.

Comme tout geste compte, voici une sélection d'associations ou d'initiatives auxquelles vous pouvez apporter votre soutien :