Taper pour chercher

Art Dubai tisse le récit du Global South

Partager
Plus qu’une simple art fair, Art Dubai est la première plateforme internationale pour l’art et les artistes du Moyen-Orient et du Global South. Conçue en différentes sections, elle reflète la diversité et l’évolution de la ville de Dubaï, ainsi que sa situation géopolitique. Pablo Del Val, son directeur artistique, nous explique sa vision pour élaborer un récit incarnant l’identité collective de tous les Suds.
Comment percevez-vous la position géopolitique de Dubaï, surtout par rapport au monde de l’art ? En quoi cela influe-t-il sur le rôle d’Art Dubai ?

Pablo del Val : Art Dubai, en tant que vitrine culturelle, incarne l’essence même de Dubaï, une ville en constante évolution, véritable fusion de diversités géographiques et culturelles. Au cours des deux dernières décennies, Dubaï est devenue une métropole cosmopolite, un point de rencontre incontournable du Global South. Nous sommes fiers de célébrer les cultures et les communautés qui façonnent ce lieu unique. En 2024, nous cherchons à élargir la définition du Global South. C’est une question passionnante à laquelle tentent de répondre les propositions d’artistes issus de villes comme Le Caire, Téhéran, Beyrouth, New Delhi, ainsi que des minorités culturelles et des communautés diasporiques établies à New York, Paris, Los Angeles et Londres.

Pablo del Val. Courtesy Augustine Paredes
Art Dubai englobe les sections contemporaine, moderne, émergente et numérique. Comment chacune contribue-t-elle au récit commun du Global South ?

Visiter Art Dubai est une expérience extraordinaire. Vous pouvez vous émerveiller devant des œuvres d’art contemporain et y découvrir des connexions inattendues. Un artiste d’Amérique latine peut partager des similitudes avec un homologue d’Afrique du Nord ou d’Asie du Sud. Malgré des continents différents, ces artistes sont liés par une histoire partagée et les forces unificatrices de la mondialisation. De plus, l’art est le reflet de la condition humaine. Malgré les pratiques artistiques et les origines diverses, il nous rappelle que nous sommes plus unis que nous le pensons. Nous explorons également les mouvements historiques, notamment à travers une narration curatoriale inédite dans la section Art Dubai Modern cette année. Dubaï est une ville tournée vers l’avenir et il est essentiel aussi pour nous de refléter cet aspect, d’où la naissance d’Art Dubai Digital, la seule section d’ampleur entièrement dédiée au numérique au sein d’une foire internationale d’art. Une fois de plus, cela adopte une perspective mondiale et plurielle.

Melissa Wiederrecht, Cosmic Rays #887, 2023, art génératif algorithmique, avec impression physique 152,4 x 177,8 cm Courtesy Gazelli Art House
La section Art Dubai Modern se concentre sur des artistes de la région impliqués dans des échanges avec l’Union soviétique. Comment Art Dubai rend-elle compte de la façon dont ce contexte historique a façonné le paysage actuel du Global South ?
En plus de présenter le meilleur de l’art contemporain et des artistes, nous pensons qu’il est essentiel de remettre en question et de redéfinir l’histoire de l’art, et ce, d’un point de vue non occidental. Dans l’édition 2024, Art Dubai Modern sera présentée sous le regard expert de Dr. Christianna Bonin. Cette section curatoriale mettra en avant des chefs-d’œuvre rares et exceptionnels de grands artistes modernes tels que Wahib Bteddini du Liban, Chandraguptha Thenuwara du Sri Lanka, Hamed Owais d’Égypte, Samuel Kakaire d’Ouganda et Fedir Tetianych d’Ukraine. Bien que ces artistes proviennent de pays divers, leurs expériences communes d’études, de voyages ou d’expositions approfondies en Union soviétique offrent un regard unique sur la façon dont cette puissance mondiale a façonné les récits du Global South.
Vue générale de la foire Art Dubai 2023 Photo par Spark Media pour Art Dubai
Pouvez-vous nous expliquer le processus de sélection de la section émergente et son objectif de mettre en valeur de nouveaux récits ou voix artistiques au sein du Global South ?

Bawwaba, qui signifie « passage » en arabe, est une plateforme qui met en lumière des artistes et des pratiques artistiques méconnus et sous-représentés dans le discours artistique dominant. Cette année, nous sommes ravis d’accueillir Emiliano Valdés, conservateur en chef du Musée d’art moderne de Medellín (MAMM) en Colombie depuis 2015, en tant que commissaire de la section. Intitulée « Healing / Sanación », elle promet un dialogue stimulant entre l’Amérique latine et l’Asie du Sud, explorant le concept de guérison et de l’espoir face aux défis actuels. La diversité des artistes présentés, de Debashish Paul en Inde, talentueux peintre et artiste performeur explorant la spiritualité, à l’artiste et activiste Nicolás Janoski en Argentine, photographe documentant les injustices contre les peuples autochtones de son pays natal, ou encore l’artiste autodidacte Reinata Sadimba du Mozambique, qui utilise la sculpture pour exprimer le corps féminin et sa force, fait de Bawwaba un espace de découverte infini.

Nicolas Janowski, RISA, série Dérive en bleu, 2014-2026. Courtesy de l’artiste et Invernizzi Art Lab

La section numérique d’Art Dubai montre des pratiques artistiques innovantes. En quoi redéfinit-elle les limites de l’art traditionnel ? 

L’évolution de l’art vers le numérique est une transformation incroyable. Bien que les histoires restent profondément humaines, l’utilisation de nouvelles technologies telles que la réalité augmentée, la réalité virtuelle ou l’intelligence artificielle ajoute une couche fascinante à la narration artistique. Entamant sa troisième année, Art Dubai Digital est une initiative unique au sein des foires d’art internationales, se démarquant par sa qualité curatoriale et son implication dans le dia- logue entre l’art et les technologies avancées. En 2024, nous sommes ravis d’avoir Auronda Scalera et Alfredo Cramerotti en tant que commissaires. Ils s’engagent tous deux à promouvoir la diversité dans le domaine numérique, créant ainsi un espace où l’innovation rencontre l’inclusivité en mettant en avant des artistes issus du Global South, dont de nombreuses femmes talentueuses.

Art Dubai, Madinat Jumeirah, Du 1er eu 3 mars 2024.

Propos recueillis par Meryem Sebti

Refik Anado, Glacier Dreams, Julius Baer Lounge à Art Dubai 2023
x
seisme maroc

La rédaction de diptyk se joint aux nombreuses voix endolories pour présenter toutes ses condoléances aux familles des victimes du séisme qui a frappé notre pays.

Nos pensées les accompagnent dans cette terrible épreuve.

Comme tout geste compte, voici une sélection d'associations ou d'initiatives auxquelles vous pouvez apporter votre soutien :