Taper pour chercher

Expliquer l’art: La sélection de livres Diptyk

Partager

Dans cet univers multiforme et changeant qu’est l’art, comment se repérer ? Les publications abondent pour permettre d’appréhender ce monde et d’y trouver ses marques. Abécédaire, lexique, dictionnaire, guide ou atlas, à chacun son mode d’emploi.

Guide de survie en milieu artistique

A comme « addition salée », B comme « brebis galeuse », C comme « contrat pas béton »… L’abécédaire impertinent de l’art aujourd’hui, ce sont 111 histoires pleines d’humour sur le monde de l’art. Le livre a été conçu à trois cerveaux et à six mains par la galeriste Sophie Blachet, Georges Maisonneuve, collectionneur et fondateur du site didactique (et humoristique) almanart.org, et Brigitte Camus, artiste et journaliste artistique. Leur but ? Distiller des conseils pour comprendre le fonctionnement du monde de l’art, en éviter les pièges et s’y faire une place. Chaque entrée commence par une anecdote (les noms sont souvent modifiés…) et se termine par une documentation pour aller plus loin, sans oublier les utiles encadrés synthétiques qui apportent des précisions sur des points de droit, des aspects commerciaux ou des compléments d’information. On croise une galerie mobile, des collectionneurs de dessins érotiques, des visiteurs peu curieux, des faussaires, des collectifs d’artistes aux prises avec les institutions publiques, des journalistes croulant sous les dossiers… Au final, on découvre un monde où tout le monde se connaît, où tout se sait, et où il vaut mieux privilégier les relations saines et durables.

Éloge de la couleur

« J’ai trouvé dans le monde de la couleur un lieu de réconfort, de ressource et de joie », confie la coloriste Amandine Gallienne, qui a sillonné de nombreux pays pour rencontrer teinturiers, producteurs de pigments naturels, céramistes, tisserands, artisans de la couleur. Son petit glossaire fait un tour d’horizon de la couleur, du point de vue technique, scientifique, esthétique et symbolique, sans oublier les innombrables expressions imagées. Accord, camaïeu, code couleur, daltonien, musique, primaires, saturation, tendance… Les 100 mots qu’elle retient évoquent un rapport universel et profondément marqué culturellement à la couleur. Du latin color qui désigne le teint du visage, des pigments végétaux ou minéraux aux 300 000 couleurs qu’on distingue, du Traité de l’âme d’Aristote au Traité des couleurs de Goethe, en passant par le cercle chromatique de Newton et les œuvres de Michel Pastoureau, Amandine Gallienne plaide pour le mélange et la subjectivité : « Sachons préserver notre rapport intime à la couleur et faire confiance à notre instinct pour faire les choix qui nous conviennent. »

Laisser un commentaire

Your email address will not be published. Required fields are marked *

Retrouvez-nous sur Instagram
@diptykmagazine