Taper pour chercher

FLORENCE ET BAGDAD

Partager

A travers un essai érudit et pertinemment illustré, Hans Belting nous propose dans son dernier ouvrage, une histoire culturelle du regard. Une démonstration innovante et savante où l’auteur déplace en permanence son étude entre Florence qui symbolise ici la Renaissance et Bagdad, qui représente l’apogée de la science arabe. Au centre de cette étude croisée, le regard perspectif, désormais omniprésent et dominant dans les images actuelles mais qui à l’origine constitue une rupture en Occident, tandis qu’en Orient l’image tend vers l’irreprésentable. Une étude comparée très riche, qui en faisant des allers-retours permanents entre les deux histoires permet enfin une analyse objective qui n’accorde la primauté ni à l’une ni à l’autre mais qui « les place côte à côte, à la même hauteur de regard. » Soit un ouvrage fondateur parmi les plus importants et les plus attendus de cette rentrée.

Hans Belting, Florence et Bagdad. Une histoire du regard entre Orient et Occident. Editions Gallimard. 2012, 382 pages. 35 euros

 

Syham Weigant

Article précédent
Article suivant

Suivant

Retrouvez-nous sur Instagram
@diptykmagazine