Taper pour chercher

À Paris, une expo rejoue le match Mohamed Ali – George Foreman

Partager

Le 30 octobre 1974, Mohamed Ali affronte George Foreman à Kinshasa. L’exposition “The Rumble in the jungle” qui se visite dans une salle de boxe d’Aubervilliers, fait revivre ce match mythique dont l’imagerie a façonné l’art contemporain congolais.

« Aller voir de l’art, ça peut aussi être quelque chose de sympa, d’un peu drôle, pas seulement l’occasion de sortir ses mocassins à pompons  », professe Bruno Scaramuzzino. Il y a un an, cet ancien consultant en communication fondait le studio-galerie B’ZZ pour contribuer à sortir l’art du white cube. Pari tenu avec « The Rumble in the Jungle », une exposition-événement qui se visite au Boxing Beats d’Aubervilliers pendant les entraînements nocturnes des boxeurs. Les coups pleuvent sur le ring, mais aussi les mots avec des lectures de textes, tandis que le visiteur découvre une sélection d’images évoquant le combat qui a opposé Mohamed Ali à George Foreman à Kinshasa en 1974. Baptisé « the rumble in the jungle » , ce match mythique a forgé une imagerie collective à travers laquelle de nombreux peintres et photographes congolais sont arrivés à l’art.

FRANCIS MATTON, Photographe officiel de l’événement. Photographies inédites d’époque. Numérotées et signées au dos. 30 x 40 cm, Tirage sur papier Prestige Fine Art Baryta

L’un des clous de l’événement est sans doute la collection d’images inédites de Francis Matton, photographe et caméraman officiel du président Mobutu Sese Seko. Plus que d’exposition, Bruno Scaramuzzino parle d’expérience : littérature, peinture, photographie, bande dessinée, sculpture, design sonore et performances font revivre le match qui a connecté deux univers : le black power américain, incarné par Mohamed Ali, et le continent des racines. Pour Bruno Scaramuzzino, la rencontre entre art et sport est évidente : « À Kinshasa, l’art est comme le sport un moyen de s’en sortir. Il nécessite la même capacité de travail et d’abnégation. »

Laetitia Dechanet

“The Rumble in the Jungle”, Boxing Beats, Aubervilliers, du 25 octobre au 30 novembre 2019.

Nyaba Ouegraogo, TRACES, ED 1/5, Tirage papier et encadrement sous verre, 102 x 72 cm
Mohamed Said Chair, SALLE DE SPORT, 2018, Mine de plomb sur papier 65 x 72 cm
JC Lofenia, L’AMBIANCE DE L’HISTOIRE 1974, Acrylique sur toile 70 x 70 cm
Tags:

Vous pouvez aimer aussi

Laisser un commentaire

Your email address will not be published. Required fields are marked *

Retrouvez-nous sur Instagram
@diptykmagazine
Instagram n'a pas retourné le status 200.