Taper pour chercher

La photographie sensible de Seif Kousmate distinguée à Tanger

Partager

Le photographe marocain Seif Kousmate remporte le prix des premières rencontres professionnelles “Face à la mer” qui se sont tenues du 1er au 5 mai à Tanger. Ce nouveau rendez-vous ambitionnait de mettre en réseau les photographes de la région et de débattre avec experts locaux et internationaux autour de la pratique photographique.

Portrait de Seif Kousmate.

“Le jury a voulu saluer le personnage, son parcours et notamment son engagement sur des sujets difficiles en Afrique”, note Yamna Mostefa l’une des initiatrices de “Face à la mer”. Autodidacte, le photographe souiri fait ses armes en 2017 avec une première série The face of Atlas sur l’enclavement et la précarité des communautés rurales au Maroc. Régulièrement publié dans la presse internationale, Kousmate s’empare de sujets aussi divers que les fêtes du Boujloud ou le phénomène migratoire. Sa série À Six mètres du rêve est une immersion dans le Massif Gourougou près de Nador, où des centaines de migrants venus d’Afrique de l’Ouest vivent clandestinement en attendant de tenter le “boza” (le passage) vers l’Europe. Depuis un an, il s’intéresse à la pratique de l’esclavage en Mauritanie, ce qui lui a valu une détention de 4 jours et une expulsion du pays en mars 2018.

Les photographes marocains Yoriyas et M’hammed Kilito repartent avec une mention spéciale tout comme Fethi Sahraoui et Youcef Krache connus pour leur travail au sein du collectif algérien 220, également salué. Le jury était notamment composé de Dimitri Beck du magazine spécialisé Polka, Tess Raimbeau de Libération ou Carine Dolek du festival parisien Circulation(s). 

Série PORTRAITS OF LGBT PEOPLE IN MAURITANIA Crédit Seif Kousmate / Hans Lucas.
Série PORTRAITS OF LGBT PEOPLE IN MAURITANIA. Crédit Seif Kousmate / Hans Lucas.
Série PORTRAITS OF LGBT PEOPLE IN MAURITANIA Crédit Seif Kousmate / Hans Lucas.
Série PORTRAITS OF LGBT PEOPLE IN MAURITANIA Crédit Seif Kousmate / Hans Lucas.
Tags:

Vous pouvez aimer aussi

Laisser un commentaire

Your email address will not be published. Required fields are marked *

Retrouvez-nous sur Instagram
@diptykmagazine
Instagram n'a pas retourné le status 200.